Accueil > Entrainement > Les différentes surfaces pour courir

Les différentes surfaces pour courir

Course à pied rime avec liberté ! En effet, que ce soit sur l’asphalte, une piste de course, dans l’herbe ou encore sur du gravier, le coureur est partout chez soi… à condition de respecter certaines règles élémentaires.

La course à pied est réputée pour être bonne pour la santé : elle permet de perdre du poids facilement, de déstresser ou encore de retarder le vieillissement. Cependant, pratiquer de manière incorrecte, celle-ci peut s’avérer être un véritable cauchemar pour notre corps, notamment pour le système musculo-squelettique. En effet, chaque fois que votre pied frappe le sol, l’impact que vous ressentez équivaut à pas moins de quatre fois votre corps ! Pour éviter de ressentir des douleurs ou de se blesser, il est donc nécessaire de bien choisir la surface sur laquelle vous vous entrainez et de diversifier vos parcours.

Il n’existe pas de surfaces parfaites mais certaines sont à éviter au maximum. Voici celles que l’on rencontre le plus fréquemment :

L’herbe

L’herbe, ni trop souple ni trop compacte, permet d’amortir les chocs et évite d’infliger des tensions inutiles au niveau des muscles. Attention toutefois à éviter les herbes folles. Si celle-ci est plate et bien entretenue, c’est LA surface idéale pour courir.

La piste de course

Les pistes synthétiques sont fantastiques car elles sont spécialement conçues pour absorber les chocs. Le matériau utilisé (généralement du caoutchouc et du polyuréthane) favorise à la fois l’amorti et le rebond.

Le gravier

Relativement souple, les chemins de gravier ou gravillons peuvent se révéler être d’excellentes surfaces pour courir. Cependant, attention à ne pas trébucher sur un caillou ou des racines d’arbres découvertes.

Le sable

Lorsqu’il est plat et ferme, le sable peut donner d’excellents résultats. Il absorbe bien les chocs et permet même de courir pieds nus. Par contre, éviter les terrains sablonneux trop mous, car ceux-ci favorisent blessures et tensions au niveau des muscles du mollet.

L’asphalte

Légèrement plus absorbante que le béton, notamment en été, l’asphalte lui est toujours préférable. Néanmoins, celui-ci est dur pour le corps. Evitez-le au maximum.

Le béton

Surface la plus dure sur laquelle on puisse courir, le béton n’absorbe quasiment aucun choc. Si vous en avez la possibilité, évitez de vous entrainer sur des surfaces bétonnées.

Commentaires

PARTAGEZ!

A LIRE AUSSI


La préparation avant la pratique

Courir, une question de temps

Comment ne pas regresser en CAP

Rejoignez nous sur facebook!

DANS LA MEME RUBRIQUE

Entraînement en montée : Dur mais payant !
Courir, une question de temps
Le renforcement musculaire
Le tapis de course, bonne ou mauvaise solution ?
Courir sans cardio
La Fréquence Cardiaque Maximum (FCM)
S’entrainer en musique
Suivre son entrainement
Comment ne pas regresser en CAP
Courir la nuit